.EXCLU : Interview avec Randy Harrison !.

 

Bonjour à tous !

Je vous met l'interview réalisée lors de la Convention à l'écrit en attendant la vidéo.
Je sais que je traine pour la poster, mais j'arrive pas a incorporer un logo dedans donc ça m'énerve >< Bref,

Bonne lecture !

Comment ça c'est déroulé :

David m'a appelé au micro dans la grande salle de conférence, il était 15h00 à peu près, "Aurore A****** est demandée à l'accueil". J'entends des houuuuhouuuu dans la salle O_o (ça devait être des gens que je connaissais) & j'me demandais ce qu'il se passait pour que l'on m'appelle, je me rend à l'accueil, Inès vient me voir & me dis que je vais passer plus tôt (c'était au moment du Q&A avec Rachel & Laurel), je devais passer à 17h00 à la base, donc je lui dis pas de problème.
Je viens chercher Audrey dans la salle, pour qu'elle filme l'interview.
Donc on attend, on attend, impatientes ! Inès vient nous chercher & nous amène dans une petite salle, genre les salles de maquillage/coiffure avec de grands miroirs. On attend.. la porte s'ouvre & là.. RANDY qui entre    (avec sa traductrice), on lui serre la main, on s'assoie, je demande à sa traductrice si on peut la faire en français, il m'avait compris & m'a dis qu'il préférait en anglais pour mieux s'exprimer. & c'est parti... (j'avais prévue ma liste de questions & je les posaient donc en anglais)


Qu'est-ce qui vous a plu dans ce personnage et qui vous a donné envie de l'interpréter ?

Randy Harrison : Ce que j'aime concernant Justin... En fait ça change tout au long des 5 saisons, mais en tout cas c'était très excitant de jouer le rôle de quelqu'un qui expérimente beaucoup de chose pour la première fois, et pour lequel ses yeux se sont ouverts sur un tout nouveau monde.. Il avait cet optimisme, et un cœur ouvert pour toute nouvelle chose, au début, et ça c'était très excitant, très libérateur. Et puis vers la fin de la série, quelque chose que je respecte chez Justin, c'est qu'il est très fort d'esprit, déterminé, il a une forte volonté, il se comprenait bien lui-même, et savait ce qu'il voulait et ce sont des choses que j'admire beaucoup chez lui.


Quel(s) sont tes meilleurs souvenir du tournage ?

RH :
Mes meilleurs souvenirs sont durant le tournage du dernier épisode de la saison 1, la scène au bal que nous avons vu ce matin. Je sait que pour les téléspectateurs c'est un moment triste,mais en tant qu'acteur c'est amusant de jouer la scène quand il se fait frapper à la tête par la batte de baseball. Être acteur te donne l'opportunité d'aller dans des endroits ou tu n'aurais jamais voulu aller dans la vraie vie comme dans l'arrière d'une ambulance couvert de sang. Dans la vraie vie ça doit être horrible, mais en étant acteur c'est intéressant d'être dans l'ambulance.
J'ai énormément de souvenirs de cette 1ère saison. C'est assez drôle parce que quand j'ai commencé à tourner je n'avais jamais eu de rôle à la télévision donc les souvenirs les plus marquants sont ceux des tous débuts parce que je n'avait rien à quoi les comparer mais plus on tournait plus je commençais à devenir habitué car sa devenir mon job quotidien donc chaque expérience devenait moins importante donc oui mes meilleurs souvenirs sont ceux du tournage de la saison 1.


Y avait-il des scènes plus difficiles à tourner ? Lesquelles ? Les scènes de sexe étaient elles particulièrement difficiles ?

RH :
Les scènes de sexes n'étaient pas dures à tourner parce qu'au début de la série ça comptait vraiment pour les personnages, c'était pour eux.
C'était important pour ce jeune homme innocent d'apprendre toutes ces choses sur le plan sexuel. Et socialement et politiquement, c'était la première fois qu'on montrait des scènes de sexe gay de manière honnête et explicite à la télévision.
Les scènes de sexe sont devenues de plus en plus dures à tourner au fil des saisons, parce que nous avions déjà passer le stade des premières fois donc c'était plus dur de prétendre que c'était très important, que sa allait changer les choses et que sa allait être la première fois que des jeunes homosexuels allaient voir une scène de sexe gay et réaliser que ce n'est pas si sale, si terrible, si dangereux que ça.. Car au final, c'est juste aimer quelqu'un.
Mais en fin de compte on était plus à se dire « ok on va le faire parce que c'est ce qu'on nous demande de faire » parce que la chaine veut plus de scènes de sexes.
Je ne sais pas si c'est totalement vrai, mais bon on a commencé à le ressentir comme ça et c'est devenu plus difficile. Mais d'une manière générale, les scènes d'amour n'étaient pas les scènes les plus dures à tourner parce qu'au final il s'agit juste de jouer avec un autre acteur.
Ce que j'ai trouvé le plus dur à tourner,c'est plutôt les scènes comme celle ou il devient « Roi de Babylon » où il devient strip teaser et où il se montre plus. Les scènes qui sont plus "exhibitionnistes" étaient plus difficiles à tourner.


J'ai posté un sondage sur mon blog et il apparaît que 90% du public de la série sont des femmes, comment l'expliquez vous ?

RH :
Je ne sais pas, je ne sais vraiment pas en fait. Je pense que c'était la façon de raconter qui était propre à Queer as Folk qui a pu plaire et attirer un public féminin assez jeune. Je ne sais pas, enfait je ne peux pas répondre sans faire une généralisation.

 

.EXCLU : Interview avec Randy Harrison !.

 

(on commence à "débattre" sur ça, comme quoi à la convention, il y avait plus de femmes que d'hommes même s'il y en avait, & je lui disais que je parlais avec des fans de la série qui avaient de 13 à 50 ans, il y avait donc un grand écart d'âge, par rapport aux scènes, à l'histoire..).

Il répond :

RH :
Je continue à penser que même si la série parlait de gays, elle attirait un public plus large que les jeunes gays, donc vous n'avez pas à l'être pour regarder, je veut dire, la plupart des fans sont hétérosexuels. La série a vraiment eu un impact universel. La série a vraiment casser les frontières de l'âge. N'importe qui pouvait s'identifier à ce genre d'histoires ou à la façon dont elles étaient racontées.


Aujourd'hui, quelle est votre actualité et quels sont vos projets ?

RH :
J'ai travaillé sur des projets annexes depuis la fin de la série, il y a 5 ans. J'ai constamment joué au théâtre à Broadway à New-York, en dehors de Broadway et un peu partout en Amérique. Je ne sais pas ce que je vais faire après mais les gens le sauront en temps voulu. J'ai été très occupé : j'ai fait 3 spectacles cet été et j'ai su que cette convention aurait lieu donc je n'ai pas pu prendre d'autres projets, je ne pouvais pas en accepter et vraiment les étudier. Quand je rentrerai, je commencerai les auditions et je chercherai quelle sera mon prochain projet.

La traductrice me fait signe que la prochaine question sera la derniere, j'en profite donc pour en caser 3 en même temps qui se ressemblent.

Que penses-tu de tes fans français ? Etes-tu content de rencontrer tes fans ? Seriez vous partant pour participer à nouveau a une nouvelle convention ?

RH :
J'aime mes fans français. Je suis quelqu'un de plutôt timide en général, surtout pour ce genre de choses, je ne sais pas pourquoi, ça me met parfois mal à l'aise mais j'ai passé des moments tellement merveilleux quand je suis venu il y a 2 ans et à cette convention. J'aimai déjà la France et Paris avant de venir, je garde une place particulière dans mon cœur pour mes fans français et je serais toujours partant pour refaire une convention et rencontrer des gens.

 

.EXCLU : Interview avec Randy Harrison !.

 

Pour son anniversaire le 2 novembre, j'avais prévu un cadeau, une bouteille de vin rouge de Bordeaux. Je lui offre donc, - il a le sourire grand aux lèvres.     Je lui dis que j'habite à côté, et il me raconte qu'il a vécu il y a 3 ans justement à Bordeaux pour y apprendre le français, qu'il trouve cette ville très belle ainsi qu'il a bu beaucoup de vin et mangé du foie gras. Lors de la séance d'autographes, il me dis qu'il préfère la boire pour une grande occasion, qu'il la boira pour son anniversaire. 


Ensuite on lui fait la bise, on échanges quelques mots avec lui et on retourne dans le hall. L'interview a duré environ 10-15 minutes. J'ai eu l'impression qu'elle avait duré beaucoup plus. C'était magique, mon meilleur moment de la convention vous vous doutez bien, je remercierai jamais assez Ultim'Art, en particulier David et Inès de m'avoir offert cette chance de le rencontrer et l'interviewer. Milles fois merci.
 

 

.EXCLU : Interview avec Randy Harrison !.

 

Je tiens à préciser que cette interview était faite car le Groupe FB et mes deux blogs (celui-ci & le overblog, étaient partenaire de la convention, vous avez sans doute vu le logo "QueerAsFolk FanClub - Le fanclub français de la série" sur l'écrant au fond de la scène.


J'ai aussi mis 3/4 d'heures à ce que mes joues deviennent d'une couleur plus rosée que rouge écarlate    je rougie facilement donc bon, j'étais super stressée au début, mais Randy est vraiment proche de ses fans, il te met tout de suite à l'aise, et ça se fait tout naturellement.



Traductions faites par : Audrey.A, Marion.G & Anne-Charlotte.A Merci à vous trois.

 

Copyright © 2010 QueerAsFolk FanClub Tous droits réservés
Toute reproduction sans accord de cette interview est interdite.
Retour à l'accueil